L'architecture villageoise et agricole

Trois typologies ressortent de l'étude du territoire :

- les maisons de bourg

- les fermes

- les écarts

La maison de bourg se décline en maison à une ou plusieurs travées en façade avec deux sous-types, la maison à façade sur pignon et la dépendance dissociée du logis.

La ferme est couramment en alignement (logis, parfois logements, étable-fenil, hangar ouvert sur piliers).

L'écart est un regroupement de petits habitats mitoyens à une travée, liés à une fonction sociale (habitat d'ouvrier journalier).

En élévation, le module de base de l'habitat comporte étable en rez-de-chaussée, pièce à vivre à l'étage et comble pour les réserves. 

Les matériaux de construction proviennent de l'environnement immédiat : terre crue et cuite sur les zones argileuses (Terrefort), galet sur la plaine alluviale, moellon partout où affleurent des bancs de calcaire, calcaire marneux ou gréseux ou poudingues (Terrefort, coteaux sud, terrasses est).

L'appareil est généralement mixte, la mise en oeuvre rustique, la pierre taillée étant réservée, par endroits, aux encadrements de baies. Pour ces derniers, partout ailleurs dominent le bois ou la brique cuite. Les enduits à la chaux, quasi systématiques, sont de plus en plus remplacés par le ciment.

Les décors portés sont rares (Terrefort) ou modestes, excepté sur les zones d'habitat urbanisé plus soignées (Bonnac, La Tour-du-Crieu...). La pratique des bandeaux d'enduit lissé peint en blanc est généralisé à l'est et au sud, territoires ouverts, comme pour la génoise, aux influences audoises. Au nord et à l'ouest, se rencontrent davantage les jeux de polychromie brique et pierre, ainsi que différents modèles d'occuli et de baies de comble.

 

Pour plus d'information, vous pouvez consulter la notice d'inventaire en cliquant sur le lien suivant:

http://patrimoines.midipyrenees.fr

Commandes publiques
Espace Pro
Haut de page